scutariella japonica crevette

Les crevettes d’aquarium sont pourvues d’un système immunitaire hors du commun. Cependant, elles sont assez vulnérables à l’apparition de parasites et particulièrement au Scutariella Japonica. C’est un ver plat qui se nourrit de détritus dans l’eau et du plasma de la crevette. Il est généralement inoffensif. 

Mais lorsque ces parasites se trouvent en nombre élevé, ils peuvent se révéler très dangereux pour leur hôte et compromettre ainsi l’élevage des crevettes d’aquarium. Heureusement qu’il existe de nombreuses façons de se débarrasser de ces parasites. Encore faudrait-il savoir les identifier à temps.

Comment identifier le Scutariella Japonica ?

Pour identifier le parasite Scutariella Japonica, deux façons existent. Il suffit de repérer les petits appendices ramifiés blancs de 1 à 2 millimètres qui apparaissent juste au-dessus de la tête de la crevette.

On peut également retrouver ces petits appendices ramifiés le long du rostre de la crevette. Ces nématodes parasites sont des vers plats qui ont beaucoup de similitude avec les planaires, sauf que leur comportement est assez différent.

Les branchies et le manteau de la crevette représentent généralement les endroits où le parasite Scutariella Japonica aime vivre. Il se plait à se cacher entre les yeux ou le rostre de la crevette. On peut également le trouver sur les pattes de crevettes et d’autres parties du corps. Mais il faut reconnaitre que ce sont des cas exceptionnels.

Par ailleurs, pour identifier les parasites Scutariella Japonica, vous pouvez chercher des œufs dans l’assiette des crevettes. Généralement, ces vers plats pondent leurs œufs derrière la tête sur la chambre branchiale en petites rangées. Vous pouvez en effet les reconnaitre car ils prennent la forme de points blancs.

Quelle est la structure du Scutariella Japonica ?

Pour identifier le Scutariella Japonica, vous n’avez besoin d’aucun outil spécial. Il se laisse généralement voir à l’œil nu. Cependant, pour ce qui est de sa structure, il vous faudra une loupe.

C’est ainsi que vous allez découvrir qu’à une extrémité, ce vert plat a une ventouse qui lui permet de s’agripper à la carapace de la crevette. Dans l’autre extrémité, vous verrez à travers la loupe que le Scutariella Japonica est muni d’une sorte de tentacules primaires.

scutariella japonica

Le Scutariella Japonica est-il dangereux pour la crevette ?

En règle générale, lorsque ces vers plats sont en nombre réduit, ils ne représentent pas un grand danger pour les crevettes. En effet, les Scutariella Japonica en nombre limité n’entraineront pas la mort de vos crevettes pas plus qu’ils ne leur causeront de réels dommages.

Cependant, une fois qu’ils sont en grand nombre, leur action peut conduire à la disparition de vos crevettes d’aquarium. Leur mode opératoire est bien connu dans un tel cas de figure. Ils interfèrent en effet avec la respiration des crevettes et interagissent sur leur mobilité. En conséquence, cela aboutit à la destruction des corps d’accueil, c’est-à-dire ceux des crevettes.

Les Scutariella Japonica possèdent une grande capacité d’adaptation qui leur permet de développer un mode de vie parasitaire. De ce point de vue, ils sont dangereux pour l’élevage des crevettes d’aquarium. Ces verts plats peuvent infecter non seulement les crevettes affaiblies mais également celles qui sont saines.

scutariella japonica maladie

Traitement du Scutariella Japonica avec le Biomax No Planaria

Il existe plusieurs manières de traiter les maladies provoquées par le Scutariella Japonica :

  • Sel d’aquarium d’eau douce
  • Traitement ParaGuard de Seachem
  • Traitement au praziquantel
  • Traitement au Fenbendazole
  • Traitement Shrimps Forever Ex-it
  • Traitement Biomax No Planaria

Nous allons nous intéresser à ces derniers traitement, le Shrimps Forever Ex-it et le Biomax No Planaria. Ce traitement ne fait certainement pas partie des plus populaires. Cependant, par son action de déparasitant interne à haute dose, l’efficacité ne sera qu’au rendez-vous.

Vous n’aurez qu’à utiliser la moitié de la dose telle qu’elle a été prescrite conformément aux instructions figurant sur l’emballage. Ce dosage que nous préconisons s’explique par le fait qu’il s’agit de verts plats et qu’il est assez facile de s’en débarrasser.

Le traitement sera répété pendant 3 jours. Il convient toutefois de savoir qu’après la première journée, les parasites commenceront à disparaitre. Ce n’est toutefois pas une raison pour arrêter le traitement.

En le poursuivant jusqu’à son terme, vous aurez ainsi la garantie que tous les Scutariella Japonica ont été éradiqués. A l’issue du traitement, vous devrez procéder à un changement d’eau de 30 à 40%.

Biomax No Planaria

L’enlèvement des mues, une action indispensable à l’éradication des Scutariella Japonica

Vous avez beau utiliser le Biomax No Planaria comme traitement contre les Scutariella Japonica, mais ce n’est pas suffisant pour vous débarrasser définitivement de ces parasites. Encore faudrait-il procéder à l’enlèvement des mues.

En effet, dès que les crevettes muent, les parasites ou les œufs ne s’agrippent plus aux crevettes elles-mêmes. Les Scutariella Japonica s’attachent donc aux mues. C’est ainsi qu’ils se propagent assez rapidement dans l’aquarium.

C’est pourquoi il est important de retirer les mues le plus tôt possible de l’aquarium. Si vous ne le faites pas, dès que les œufs présents sur les mues des crevettes vont éclore, ils vont donc réinfecter à nouveau toute la colonie. Il faudrait procéder à cet enlèvement des mues pendant 2 à 3 semaines après le traitement.

Si par contre, il n’est pas possible de rester autour de votre aquarium pendant une longue période, il faudra alors procéder à cet enlèvement des mues deux fois au moins par jour, le matin et le soir.

Conclusion

En somme, les Scutariella Japonica ont un système immunitaire très protecteur. Mais leur principal ennemi est sans doute le Scutariella Japonica. Ce parasite plat est assez inoffensif. Mais une fois lorsque ces vers plats sont en grand nombre, ils deviennent mortifères. La bonne nouvelle, c’est qu’ils sont facilement repérables à l’œil nu et les solutions pour se débarrasser de ces êtres maléfiques n’en manquent pas.

Nous vous proposons le Biomax No Planaria, ce déparasitant qui a donné la preuve de toute son efficacité. Son mode d’usage est tout à fait simple. Toutefois, l’idéal est de faire des changements d’eau si vous avez l’assurance d’être à la maison les prochains jours. En effet, vous ne le savez peut-être pas, mais les changements d’eau sont connus pour déclencher les mues des crevettes. Il serait donc dommage que vous ne soyez pas là pour les enlever.

A lire aussi : La feuille de catappa et Planaires et hydres dans l’aquarium a crevette